09 Mar 2020

Vous avez décidé de cohabiter ou de vous marier. C'est une étape importante dans votre vie. Elle vous fera de surcroît économiser beaucoup d'argent. Désormais, vous pouvez partager les coûts de location, les factures d'énergie... mais aussi les primes d'assurance.

Comme vous êtes domiciliés à la même adresse, vous ne devez en effet souscrire qu'une seule assurance à vos deux noms pour certains risques. Nous pensons à cet égard, par exemple, à l'assurance familiale et à l’assurance incendie.

Dès que vous cohabitez ou êtes mariés, nous vous conseillons de contacter votre courtier d'assurances. Ensemble, vous pourrez parcourir et adapter vos contrats d’assurance « communs ». Il serait absurde de payer des assurances pour des risques qui n'existent plus. Par exemple, si un de vous deux quitte un logement qui a été vendu ou dont le bail a été résilié. Dans ce cas, vous pouvez demander de résilier immédiatement l'assurance pour ce logement. N'oubliez pas de vous munir de toutes les polices d'assurance en allant à votre rendez-vous.

Votre courtier d'assurances pourra ainsi « actualiser » rapidement votre situation pour que vous restiez bien assurés. Quelques exemples

  • La valeur des meubles doit être majorée éventuellement, parce qu'un des partenaires a apporté son mobilier.
  • Un des partenaires a peut-être une assurance familiale pour une personne isolée. Cette police doit donc être étendue pour qu'elle assure toutes les personnes qui vivent sous le même toit.
  • Une des voitures a peut-être été vendue. Dans l'assurance auto qui reste en vigueur, il est conseillé d'enregistrer le partenaire comme conducteur habituel supplémentaire.
  • Mais si vous conservez deux voitures, il n'est pas nécessaire d'avoir deux assurances protection juridique ou assistance séparées. Pour le second véhicule, le contrat existant prévoit souvent une réduction substantielle.
  • Vous ne devez pas souscrire une assurance hospitalisation séparée si un des partenaires est couvert par une telle assurance par le biais de son employeur. Demandez simplement à l'assureur de l'employeur d'enregistrer le partenaire dans la police, moyennant bien entendu une prime complémentaire.
  • Vous avez peut-être des assurances-vie qui nécessitent de modifier le bénéficiaire en cas de décès.