15 Jun 2020

Ou vous situez-vous sur le grand baromètre de la mobilité ? Les médias nous en parlent souvent : les Belges changent leurs habitudes, en particulier en matière de mobilité. Le secteur des assurances est prêt pour sa part à adapter les contrats d'assurance à l'évolution des comportements à la nouvelle mobilité.

Ainsi, quel que soit le véhicule que vous utilisez en tant que conducteur ou passager, il existe une gamme très étendue d'assurances pour vous protéger. Dans ce domaine, votre courtier en assurances est là pour vous montrer la voie ! Une assistance bienvenue alors que la profusion d'offres sur le marché rime souvent avec confusion pour bon nombre d'entre vous.

Et un bon conseil commence par une analyse de vos contrats existants afin de vérifier s'ils vous protègent bien et correctement sur la route.

Il est possible en effet que vos nouvelles habitudes de déplacement ces derniers mois aient une incidence, sans que vous en ayez conscience, sur vos contrats d'assurance.

Quelques exemples :

  • En raison du télétravail, vous parcourez peut-être moins de kilomètres. Pourquoi dès lors ne pas faire évoluer votre contrat d'assurance vers une formule prévoyant un nombre limité de kilomètres. Vous réduirez ainsi votre prime d'assurance.
  • Vous avez acheté un vélo électrique. Un bon vélo de ce type peut coûter de 2 000 à 3 000 euros. Il vaut peut-être la peine de protéger cet investissement en concluant une assurance contre les dommages, le vol et la panne sur la route. 
  • En votre qualité d'employeur, vous mettez des vélos d'entreprise à la disposition de vos travailleurs. C'est fiscalement intéressant Les primes d'assurances pour l'omnium vélo sont en effet 100 % déductibles. 
  • Vous envisagez d'acheter une moto. Sur le marché, il existe des formules offrant une réduction sensible si l'assurance moto se combine avec l'assurance auto.
  • Vous utilisez une trottinette électrique. Les statistiques relatives à ce type d'engin indiquent de nombreux accidents avec lésions corporelles.  Il est peut-être sage de conclure une « assurance globale contre les accidents de la circulation ». Cette assurance couvre en effet tous les accidents de la route qu'on soit le conducteur ou le passager de n'importe quel véhicule. Et cela pour toute la famille.
  • Vous partez en voyage en voiture et non en avion. Une assurance dépannage pour la voiture n'est certainement pas du luxe. Il serait dommage que vous ne puissiez pas poursuivre votre voyage et deviez être rapatriés en raison d'une panne de voiture.

Vous le voyez, savoir ce qu'indique votre propre baromètre de mobilité peut s'avérer très utile. Si vous l'examinez avec votre courtier en assurances, vous pourrez prendre la route en étant parfaitement assuré(e). Avec, en prime, la tranquillité d'esprit.