12 Mar 2021

Mon entreprise est-elle correctement assurée, en particulier en ces temps de coronavirus ? Le montant de ma prime n’est-il pas trop élevé ? Comment puis-je garder mon « budget » assurances sous contrôle ? Il est normal que vous posiez ces questions. C’est pourquoi il est essentiel que vous réalisiez régulièrement un check-up de votre portefeuille d’assurances avec votre courtier en assurances.

Le but de ce check-up est de vérifier quelles sont les assurances qui sont indispensables pour votre entreprise afin de vous assurer de ne pas être sur ou sous-assuré. La préparation du check-up constitue également l’occasion idéale pour le courtier en assurances de consulter le « marché » et de proposer, si nécessaire, de meilleures conditions et/ou de meilleures primes.

Mon entreprise est-elle bien assurée en ces temps de coronavirus ?

Beaucoup d’employés font du télétravail. Le risque de cybercriminalité a augmenté à cause du télétravail. Les cybercriminels ont clairement trouvé un nouveau terrain de travail. Une cyberassurance est devenue plus que nécessaire. Cette assurance n’intervient pas seulement après une cyberattaque, mais aide également votre entreprise à élaborer un plan de prévention.

Cette crise a sans aucun doute déclenché un réflexe sanitaire chez beaucoup de personnes. Alors que pour beaucoup la constitution d'une pension était la toute première priorité, de nombreux travailleurs sont désormais preneurs d’une assurance santé. On pense à une police de revenu garanti après une maladie ou une incapacité de travail de longue durée. Ou à une assurance hospitalisation ou soins dentaires qui rembourse les frais médicaux supérieurs à l’intervention de la mutualité.

Ceux qui pensent à leur santé pensent également aux nouvelles tendances en matière de mobilité. De plus en plus de travailleurs choisissent le vélo (électrique) comme moyen de transport pour se rendre au travail.  Comparé à la voiture de société, le vélo apporte de nombreux avantages fiscaux aussi bien à l’employeur qu’au travailleur. Pour le travailleur, il n’y a pas d'avantage en nature et pour l’employeur le prix du vélo est déductible à 100 %.  Cela vaut également pour l'assurance omnium souscrite pour le vélo de société. L’omnium vélo vaut la peine, surtout si l’on considère par exemple que l’assurance accidents du travail ne paie pas les dommages occasionnés au vélo en cas d'accident sur le chemin du travail.

Votre entreprise est fait peut-être l’objet d’une transformation. Des services peuvent été ajoutés ou supprimés, modifiant le risque de l’entreprise. On pense ici par exemple au restaurant qui, désormais, livre aussi des repas à domicile. Ou à la boutique de vêtements qui a franchi le pas du commerce électronique. Durant la pandémie, de nombreuses compagnies offrent en effet des extensions temporaires de contrat, mais il est plus sûr d’ajuster les conditions en fonction du risque réel de l’entreprise. Qui sait, peut-être que certaines garanties doivent être supprimées parce que le risque n’existe plus ou seulement en partie, ou encore être adaptées aux nouvelles activités ? Ces changements peuvent avoir un impact, entre autres, sur les assurances responsabilité civile et accidents du travail.

Les difficultés financières dues à la crise du corona peuvent également causer des problèmes indirectement à d'autres entreprises.  En tant qu’entrepreneur, vous pouvez dès lors être confronté à des ruptures de contrat avec des parties externes, des problèmes avec des fournisseurs, des discussions avec le fisc, des plans d’apurement… Dans ce cas, il vaut mieux avoir une bonne assurance protection juridique.

Il n’y a pas que l’entreprise qui peut être mise en danger en période de crise, son administrateur peut lui aussi se retrouver dans une situation difficile. Il peut être confronté à des travailleurs qui remettent les décisions en cause ou l'attaquent devant les tribunaux. Pensez par exemple aux licenciements illicites. Cela vaut la peine d'avoir une assurance responsabilité d’administrateur.

Comment garder le contrôle du budget « assurances »?

La prise de mesures préventives est un moyen de garder votre budget assurances sous contrôle. Et le courtier en assurances peut vous y aider grâce à l’intervention de spécialistes en prévention des compagnies partenaires. Plus la sinistralité est élevée, plus les primes d’assurance le sont également. C’est pourquoi il est tellement important d’éviter les accidents. Il vous recommande vivement de respecter les exigences légales. La formation (p. ex. lorsqu’une personne doit utiliser du nouveau matériel), le perfectionnement professionnel et la sensibilisation de vos collaborateurs en matière de prévention sont également importants.

Optimisez au mieux les dépenses liées à vos primes grâce à des avantages fiscaux. Nous faisons référence aux assurances pension telles que les EIP, PLCI et CPTI. Les avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier grâce à ces assurances « allègent » considérablement les primes annuelles que vous payez pour ces assurances pension.

Votre courtier en assurances, il sait comment vous parlez

Tout comme le comptable constitue votre point de contact sur le plan fiscal et comptable, le courtier en assurances est le spécialiste en matière d’assurances. Il collabore avec des compagnies partenaires spécialisées, qui proposent aussi des solutions pour vos éventuelles filiales à l’étranger. En outre, à l’instar de votre comptable, il est soumis à différentes obligations légales en matière de protection des clients, ainsi qu’à l’obligation de suivre un nombre minimum d’heures de formation, et cela concerne l’ensemble des collaborateurs de son bureau. Autre élément très important : le courtier en assurances est lui-même un entrepreneur ; il connaît donc les risques de chaque indépendant ou entreprise comme s’il s’agissait de son business. En d'autres mots, il sait comment vous parlez.

Source: Nextmove