10 Sep 2021

Inutile de préciser que la voiture est de plus en plus délaissée au profit de la mobilité dite douce comme le vélo, la trottinette ou la marche. C’est une évidence: les Belges multiplient les moyens de transport.

Votre courtier en assurances ainsi que les compagnies d'assurance sont prêts à suivre ces évolutions en matière de mobilité.

Votre courtier peut vous fournir des polices et des garanties appropriées pour que vous soyez bien assuré(e) lors de vos déplacements. Vous envisagez peut-être :

  • de parcourir moins de kilomètres en voiture. Votre courtier en assurances peut vous proposer une assurance auto pour un nombre limité de kilomètres.
     
  • d'acheter une moto. Sur le marché, il existe des formules qui offre une réduction intéressante si l'assurance moto est combinée à l'assurance auto.
     
  • d'acheter un vélo électrique. Un bon vélo de ce type peut coûter 2 000 à 3 000 euros. Il est conseillé de souscrire également une assurance contre les dommages, le vol et les pannes sur la route. Pour les dommages causés à des tiers, vous pouvez compter sur votre assurance familiale. Imaginons que vous causiez un accident avec votre vélo électrique et que le véhicule de la partie adverse soit rayé. Dans ce cas, c'est votre assurance familiale qui intervient. Attention toutefois : certains vélos électriques permettent de rouler sans pédaler. Dans ce cas, si vous pouvez dépasser les 25 km/h sans avoir à fournir d’effort, une assurance responsabilité civile pour cyclomoteurs s’avère tout de même nécessaire.
     
  • de miser davantage sur la mobilité douce et de circuler en vélo, en trottinette ou à pied.  Les statistiques relatives à ce type de déplacement nous indiquent que les accidents avec lésions corporelles sont nombreux. Souscrire une « assurance globale contre les accidents de la circulation » peut s'avérer judicieux. Cette assurance couvre en effet tous les accidents de la route qu'on soit le conducteur ou le passager de n'importe quel véhicule, et ce, pour toute la famille.
     
  • de ne pas prendre l'avion pour voyager, mais de prendre la voiture. Une assurance dépannage pour la voiture n'est certainement pas du luxe. Il serait dommage que vous ne puissiez pas poursuivre votre voyage et que vous deviez demander un rapatriement en raison d'une panne de voiture.
     
  • de fournir un vélo à vos employés. En votre qualité d'employeur, vous mettez des vélos d'entreprise de la disposition de vos travailleurs. Cela représente un avantage fiscal. Les primes d'assurances pour l'omnium vélo sont en effet 100 % déductibles.
     
  • de permettre à votre fils ou votre fille d'utiliser votre véhicule. Il est important que la compagnie d'assurances sache qui est le conducteur du véhicule. Si le jeune n’est pas repris dans la police de ses parents et qu'il est à l'origine d'un accident, la compagnie d'assurances peut réclamer le remboursement total ou partiel de l’indemnisation. Du fait que le jeune est indiqué dans la police, la période à partir de laquelle il l'est compte comme années d’« expérience de conduite », ce qui lui donne la possibilité d'obtenir une réduction le jour où il souscrit lui-même une assurance auto.

En d'autres termes, en toutes circonstances, votre courtier d'assurance peut vous aider en ce qui concerne votre mobilité. Vous envisagez de vous déplacer autrement ? Votre courtier en assurances est à vos côtés avec des propositions d'assurances adaptées.